News

Décisions stratégiques chez Microsoft en ce début 2014

Rappelez-vous, il y a quelques semaines, nous vous avions annoncé le rachat de Nokia mobile par Microsoft et le prochain départ de Steve Ballmer.

Et bien le nouveau PDG de Microsoft a enfin été désigné par le conseil d’administration de Microsoft : Il s’agit de Satya NADELLA,

Satya Nadella, nouveau PDG de Microsoft. (Photo AFP - Microsoft)
(Photo AFP – Microsoft)
(NDLR : incroyable cette photo officielle de « Geek » en sweat shirt?)

 

Mr NADELLA est né en 1968 dans le sud de l’Inde. Il devient titulaire d’un diplôme d’ingénieur au Manipal Institute of Technology et part pour les Etats-Unis afin de préparer un master d’informatique à l’université du Wisconsin. Il obtient ensuite un MBA à l’université de Chicago.

Il occupe le poste d’ingénieur chez Sun Microsystems, quand en 1992 il décide de rejoindre Microsoft.

C’est chez le géant américain que les véritables qualités de Mr NADELLA se révèlent :Travaillant en étroite collaboration avec Bill Gates, il gravit rapidement les échelons chez Microsoft : Plusieurs postes importants dans diverses branches, (vice-président de la division R&D des Services en ligne, vice-président de la division Entreprises et président de l’activité Serveurs et outils destinés aux entreprises…). Il y apprend à diriger des équipes et le fait brillamment.

Le 04 Février 2014, soit 22 ans après son entrée chez Microsoft, le patron des activités Cloud de Microsoft, âgé de 46 ans, est nommé PDG. Bill Gates, qui a annoncé son départ du conseil d’administration, sera son conseiller spécial.

Ainsi le modèle du géant américain s’oriente de plus en plus vers la mobilité et le cloud, renforçant son emprise directe sur les consommateurs (entreprises et particuliers).

          

Depuis plusieurs mois, les partenaires (classifiés, Platinium, Gold, Silver etc…) ont de plus en plus de mal d’apporter une valeur ajoutée aux solutions qu’ils proposent tant leurs marges opérationnelles fondent.

Le temps où Microsoft dominait l’informatique est révolu. C’est une période critique pour Microsoft. Avec Mr NADELLA à la tête du projet « One Microsoft », cette orientation va certainement s’accélérer et laisser pour compte bon nombre de revendeurs.

Les enjeux sont :

  1. Conserver le leadership des logiciels Microsoft en mode Cloud et Licences.
  2. Etre présent sur les appareils mobiles, smartphones et tablettes.
  3. Conserver une part de marché sur le jeu video, permettant d’imposer l’écosystème Microsoft au plus tôt chez les consommateurs.
  4. Conserver des résultats financiers satisfaisant les actionnaires et lui permettant de financer sa R&D et ses acquisitions.

Bref une transition que le géant américain, malgré son trésor de guerre n’est pas encore assuré de surmonter.

UA-43479312-1